14 octobre 2012

C'est par un matin brumeux et pluvieux que nous retournons au sanatorium de Carnelle, suite à une perte des données de la première exploration. Muni(e)s du materiel adéquat, nous pouvons cette fois le visiter de fond en comble.


 

 

 

 

La sanatorium se situe en bordure d'une magnifique forêt, et regroupe en son parc de nombreux batiments, dont un centre hospitalier encore en activité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette parcelle regroupe un chateau imposant qui fut abandonné, et qui est maintenant en rénovation et un théâtre qui est dans la même situation. Le reste n'est qu'annexes plus ou moins intéressantes.

 

Celles ci regroupent des tuyaux, des armoires électriques, et surtout du vide baigné dans une douce lumière. Un reste d'embarcadère subsite à proximité.

 

On peut enfin visiter un champs de toilettes au sud du théâtre, dans un batiment en longueur semi abandonné.

 

Le sanatorium s'étend sur plus de 150 mètres, et compte 4 étages. Il était auparavant relié au chateau, mais celui-ci est désormais protégé, et indépendant du sanatorium.

 

 

 

 

 

 

 

Depuis quelques années barricadés par des planches, le sous sol et le rez de chaussée du bloc 2 sont plongés dans l'oscurité. Nous avançons donc dans ce qui ressemble à des douches, cependant celles-ci sont encombrées par des étagères qui auraient contenu les quelques archives étalées au sol. 


Nous progressons dans le sanatorium, toujours au -1, traversant un long couloir qui donne sur des pièces destinées à la gestion de l'électricité, de la plomberie, et des locaux type remise. Nous traversons sous le sol l'esplanade qui sépare le sanatorium du chateau, mais ne pouvons aller plus loin.

 

De par le -1, nous accédons à la tour escalier 2, qui n'est accessible que par le bas du sanatorium. Arrivés en haut, nous admirons cette chambre "de luxe", dont la vue nous permet de contempler le chateau se perdant dans la brume matinale.


Symétriquement, nous visitons la chambre de la tour escalier 1, qui aussi vide que la précédente. 

Nous redescendons le petit escalier pour atterir à l'étage 2, au coeur du sanatorium. Les chambres se succèdent, plus vides les unes que les autres, la décomposition des murs et les tags agrémentant quelque peu ce triste tableau.


Descente au premier étage, quasi identique au précédent, si ce n'est que des lambeaux de papier ornent les murs. Au fond du couloir, nous trouvons une salle contenant des témoignages de la fonction médicale du batiment. Des schémas de poumons se mêlent aux feuilles de température, le tout gisant en face de placards pillés.

 

Le rez de chaussée sera à notre sens, l'étage le plus intéressant, notamment grace à son magnifique ascenseur, et sa salle des radios de poumons. Nous rencontrons ici une bande de airsofteurs, qui seront d'ailleurs d'une discrétion exemplaire (ironie).


Une fois arrivés au bloc 2, nous rencontrons des photographes, à croire qu'un dimanche matin brumeux est le meilleur moment pour une exploration urbaine. Nous remarquons ici le magnifique bleu de l'escalier et les locaux reservés à l'entretien du linge. Ceux-ci, plongés dans le noir, sont moins tagués/pillés, et une salle regroupe des archives, encore importantes ici.

 

Fin de la visite, nous quittons le sanatorium dans la brume et nous nous enfonçons dans la forêt.

 


 

Galerie Photos.

Sanatorium de Carnelle
Sanatorium de Carnelle
Sanatorium de Carnelle
Sanatorium de Carnelle
Sanatorium de Carnelle
Sanatorium de Carnelle
Sanatorium de Carnelle
Sanatorium de Carnelle

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    yoshimi-paris (mercredi, 27 août 2014 11:55)

    Bonjour,
    J'y suis allée il doit y avoir 10 jours et la bonne nouvelle est que le château a été acheté (l'acte final de vente a eu lieu a la mi juin 2014) et que des travaux de réhabilitation viennent de commencer à l'intérieur.
    La toiture avait ete totalement refaite vers 1997. Sans cela le chateau a l'heure actuelle ne serait que ruine.
    d'ailleurs, des ouvriers y sont
    Je suis par chance entree dans le sanatorium mais devrais y retourner encore car il y a en effet quand même beaucoup à voir, même si les pieces sont vidées.
    j'ai la nette impression qu'il pourrait etre detruit (plus de porte interieure, plus d efenêtre, les dechets bien rangés à l'extarieur attendant d'être brûlés)
    En tout cas il y a pas mal d'activité et il faut rester dicret ;-)

Actualités :

 

 

• Article Château des singes (2) disponible.

posté le 27 décembre 2013

 

 

 

  

• Article Village Sourd disponible.

posté le 20 août 2013

 

 

 

 

• Article Village Perdu (2) disponible.

posté le 11 août 2013

 

 

 

 

• Article Atelier Vasarely (2) disponible.

posté le 02 avril 2013

 

 

 

 

•Mise à jour article Sanatorium Saint-Hilaire : des nouvelles concernant la démolition.

posté le 23 mars 2013